À PROPOS

QUI SOMMES-NOUS ?

Action Santé Outaouais (ASO) est un organisme communautaire régional à but non lucratif qui fait de la défense collective du droit à la santé. L’ASO est le seul organisme au Québec à avoir cette unique mission. Elle oriente les personnes en difficulté vers les ressources accessibles appropriées. Aussi, elle favorise le développement d’une approche sociale de la santé et suscite des débats sur l’orientation des politiques en matière de santé publique.

Action santé Outaouais n’a de pertinence qu’à travers l’engagement des citoyenEs de l’Outaouais dans la défense du droit à la santé. Nous avons la chance de pouvoir compter sur l’appui financier indéfectible du SACAIS-MTESS.

Les membres du conseil d’administration : Denis Marcheterre (président), Gilles Cloutier (vice-président), Jean-Pierre DesLauriers (sécrétaire), Lyne Plante, Audrey Giguère-Marchal, Mathieu Charbonneau.

 

HISTORIQUE

Action santé Outaouais a été fondé en 1998, à la suite de la disparition du Dispensaire des citoyenEs de l’Ile de Hull. La naissance est en fait, le changement de nom et de mission du Dispensaire qui comme son nom l’indique est passé d’une mission de dispensation de soins et d’éducation populaire, à une mission d’éducation populaire et de défense collective du droit à la santé.

« Ensemble nous sommes fort! »
Voilà le slogan des fondateurs du Dispensaire des citoyenEs de l’Ile de Hull il y a maintenant 42 ans en 2012 à la suite d’une grande recherche-action auprès de la communauté de l’Ile de Hull, aux prises avec de nombreux problèmes sociosanitaires, exacerbés par les expropriations sauvages du gouvernement canadien de Pierre-Élliott Trudeau. La naissance du Dispensaire est survenu au même moment, presque jour pour jour,  de la création du Régime d’assurance maladie du Québec.

Les débuts du Dispensaire furent difficiles, car les médecins refusaient massivement de s’impliquer, ce qui amputait beaucoup la mission. Malgré tout, le Dispensaire donnait de la formation sur des façons alternatives de se soigner, sur la gestion des médicaments personnels, sur la bonne alimentation, sur la gestion du stress, etc. Pour aider les personnes appauvries à se procurer des médicaments dont ils avaient besoin, le Dispensaire avait obtenu l’aide de la pharmacie Larouche, située sur la rue Eddy. En bref, le Dispensaire venait en support auprès des personnes qui tombent dans ¨ les craques ¨ du système de santé, c.-à-d. ceux qui n’ont pas de carte d’assurance-maladie, pas d’adresse, itinérants-itinérantes, personnes que le CLSC ne peut aider.
Le Dispensaire et Action santé ont déménagés à huit reprises (donc un déménagement à tous les 5 ans) pour en arrivé au 180, boulevard Mont-Bleu aujourd’hui :

Les déménagements depuis 42 ans
1. En 1970, 111 Carillon
2. 125, Notre-Dame
3. 110 Victoria
4. Château d’eau, aujourd’hui la BDT (durant une dizaine d’années 1976-1986)
5. Centre Jules-Desbiens
6. 4, Taschereau (Coin Boul. St-Joseph)
7. 17, Lapointe (Pointe-Gatineau)
8. 180, Mont-Bleu

L’accès universel au soins de santé, d’une certaine façon a rendu moins nécessaire l’existence du Dispensaire, même si les dirigeants étaient déchiré par le fait qu’il y avait quand un noyau de personnes itinérantes qui n’avait pas accès facilement à des soins de santé. Le Dispensaire a donc passé une période de questionnement existentiel profond dans les années 1990. À la suite d’une planification stratégique majeure et de rapprochement avec des groupes de défense de droit, le Dispensaire tira sa révérence pour faire la place à Action santé Outaouais. En 1998, la défense de droit devient la priorité première. L’éducation populaire sur les enjeux sociaux, économiques et politiques qui minent l’accès aux soins de santé devient le principal cheval de bataille, principalement la privatisation des soins de santé, la lutte contre la pauvreté, la création des GMF et l’accès aux médicaments pour les personnes les plus démunies.

Depuis le début 2009, Action santé Outaouais effectue, un retour aux sources en organisant une enquête conscientisante, semblable à la recherche-action de la fin des années 1960 qui avait précédé la fondation du Dispensaire. Au cours de cette dernière enquête, tout près de 180 citoyens de Gatineau ont été consultés afin de mesurer l’accès à des soins de santé à Gatineau, mais aussi, ils ont pu proposer des solutions pour améliorer l’accès aux soins de santé à Gatineau.